1934-2013

Un homme de foi et d'audace à découvrir

1. Racines

1934
AVEYRON

Pierre Delfieux naît le 4 décembre 1934, à Campuac (Aveyron), dans une famille chrétienne de six enfants dont il est le troisième. Un jour, l’instituteur de l’école communale lui remet, en guise de prix, un livre racontant « la vie d’un officier qui est devenu curé ». Le jeune Pierre est fasciné par le visage de l’homme, sur la couverture, et le cœur rouge brodé sur sa poitrine. C’est le début d’une longue amitié avec Charles de Foucauld.

2. Aumônier d'etudiants

1965
PARIS

Ordonné prêtre dans la cathédrale de Rodez le 29 juin 1961, il intègre à Paris en 1965, à la demande du futur Cardinal Lustiger qui la dirige, l’équipe d’aumôniers d’étudiants du Centre Richelieu à l’université de la Sorbonne. Il vivra en plein Quartier latin les bouleversements de Mai 68.

3. Temps de desert

1972
SAHARA

Il lui est proposé un temps sabbatique et il part pour deux ans au Sahara chercher Dieu dans le silence et la prière. Sur le plateau de l’Assekrem, il construit de ses mains un ermitage baptisé « Bethléem », non loin de celui du bienheureux frère Charles de Foucauld dans lequel demeurent encore aujourd’hui des Petits Frères de Jésus. C’est là, au cœur de la solitude, qu’il reçoit l’appel à être moine au milieu des hommes. La mégapole moderne sera pour lui, désormais, le vrai désert où rencontrer Dieu.

4. Moines

1975
PARIS

Le jour de Toussaint 1975, il fonde en l’église Saint-Gervais de Paris avec une douzaine de frères et avec le soutien de l'archevêque de Paris, le Cardinal François Marty, les Fraternités Monastiques de Jérusalem. Dès lors, la vie du Père Delfieux, devenu frère Pierre-Marie, se confond avec celle de la Fraternité qu’il guide et anime inlassablement.

5. Moniales

1976
PARIS
Une Fraternité de moniales naît à son tour, le 8 décembre 1976. Frères et sœurs forment dès le début deux communautés qui se rassemblent chaque jour pour chanter la louange de Dieu dans une église ouverte sur la cité.
De nombreuses implantations vont engager frère Pierre-Marie à déployer son charisme de fondateur.

6. Retour à Dieu

2013
MAGDALA

En 2010, il passe la main comme prieur général et s’éteint le 21 février 2013 des suites d’une maladie. Il est inhumé dans le cimetière de la communauté à Magdala en Sologne.

Fermer le menu